COMPRENDRE LE PIPI AU LIT

Les causes du pipi au lit

0
Ce contenu m’a aidé
2

Pour comprendre le problème du pipi au lit chez les enfants, il est nécessaire d'analyser les différents facteurs pouvant provoquer l'énurésie nocturne.

I Stock _000013219442Large

Le pipi au lit chez l'enfant n'est pas volontaire. Ce n'est ni de la paresse, ni de la méchanceté. Il n'y a pas non plus nécessairement des troubles émotionnels, d'apprentissage ou de comportement. Analysons ci-dessous quelques causes du problème, causes fréquemment liées.

Facteurs physiologiques

La capacité de la vessie

Lorsqu'on parle de "petite vessie", il s'agit en fait de la capacité qu'a celle-ci à se vider prématurément sans que l'enfant puisse la contrôler durant son sommeil. L'hyperactivité vésicale peut également se déclarer en journée : l'enfant devra alors se rendre plus fréquemment aux toilettes ou souffrir de petites pertes urinaires, visibles dans la culotte. Il est conseillé à l'enfant de ne pas se retenir et de se rendre aux toilettes aussi souvent que nécessaire.

Un manque d'hormones

Au moment du sommeil, nous sécrétons une hormone antidiurétique qui ralentit la production d'urine par les reins et nous permet de ne pas nous rendre aux toilettes pendant la nuit. Chez certains enfants, cette hormone est insuffisamment présente dans l'organisme, ce qui explique le débordement d'urine au lit durant le sommeil.

Un sommeil trop profond

Ce n'est pas la profondeur du sommeil qui pose un problème à l'enfant souffrant d'énurésie, mais plutôt la capacité à se réveiller facilement en cas d'envie d'uriner. Il n'est pas conseillé de réveiller l'enfant pendant la nuit car l'enfant a besoin de ses heures de sommeil pour stimuler sa croissance, ainsi que son développement affectif et psychomoteur.

Facteurs psychologiques

Lors de certains événements familiaux (séparation, naissance...) ou autres (déménagement, changement d'école, difficultés scolaires...), l'enfant peut se montrer perturbé par certains changements et ce malaise peut s'illustrer à travers un problème d'énurésie nocturne.

Le problème peut également être héréditaire. On observe que si l'un des parents a souffert d'énurésie durant son enfance, l'enfant a 44% de chances de connaître le même problème. Si les 2 parents sont concernés, ce pourcentage grimpe à 77%.

TÉMOIGNAGES

J’ai eu le même problème et j’en ai parlé avec mon fils. Je lui ai expliqué exactement ce qu’il se passait.

_ Erica, 37 ans

vous souhaitez nous confier votre témoignage ?

Contactez-nous via notre formulaire de contact !

Commentaires
0 Commentaires
Essai gratuit  Drynites

HAUT DE PAGE